Arts du quai
     René Morin
Arts du quai 
     René Morin
René Morin    aquarelliste
René Morin    aquarelliste
ontmagny
 Épreuves artistes :	I/V EA à V/V EA disponibles
  Litho :		01/25 disponibles
  Cartes et signets :	disponibles
René Morin est un aquarelliste de la Côte-du-Sud peignant la mer, les animaux, les plantes, les saisons. En un mot un peintre environnementaliste naturaliste.
Il participe depuis plusieurs années à des expositions diverses et plus spécifiquement à Montmagny et Saint-Jean-Port-Joli.
On peut retrouver plusieurs de ses oeuvres un peu partout au Québec, plusieurs provinces canadiennes, aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Ses aquarelles UNIQUES  ne seront par la suite reproduites qu'en éditions limitées, pour en faire des ÉPREUVES ARTISTES, des CARTES ou des SIGNETS de haute qualité.

Vous pouvez réserver votre commande via ce site Internet, pour les originaux ou les épreuves artistes qu'il vous sera possible de récupérer par la suite auprès de l'artiste : CELL - 1-418-234-7660.
Productions offertes
Productions offertes
Aquarelle originale

Collée sur carton avec passe-partout sans acide. Protégée par un sac incluant certificat d’authenticité.
Lithographie

Collée sur carton avec passe-partout sans acide. Protégée par un sac incluant certificat d’authenticité.
Épreuve artiste

Collée sur carton avec passe-partout sans acide. Protégée par un sac incluant certificat d’authenticité.
Carte

Pensée inscrite au verso et autres coordonnées. Accompagnée d’une enveloppe . Protégée par un sac.
Du 1er Novembre au 30 Avril  
Atelier, 46 Ave Joncas Montmagny  
Du 1er Mai au 31 Octobre
Travail sur différents sites de Montmagny, l'Islet, Saint-Jean-Port-Joli et autres. 
Vous pouvez me rejoindre par téléphone au 418 234-7660 ou MAISON : 418-248-1660.
GALERIE
Printemps
Printemps
© René Morin, aucun droit de reproduction sans l'accord de l'auteur.
Apaisement 
Une épreuve artiste a été donnée en 2015 à la Fabrique de St-Jean-Port-Joli. Les historiens ont noté que la construction de l'église a débuté en 1771 et qu'elle fut terminée 10 ans plus tard. Ce fut donc le lieu de culte de mes ancêtres. Noël Morin le père de mon trisaïeul était déjà établi dans la paroisse à cette époque. 
Plusieurs maîtres ont participé à peaufiner son contenu pour réaliser un bien culturel de haute valeur. lls ont contribué et continuent encore aujourd'hui à assurer la pérennité de cette église des plus prestigieuse. 
Des noms célèbres comme les Levasseur, Renvoyzé, Baillargé, Dulongpré, Charron, Fournier, Bourgault et plusieurs autres ont particié à en faire une oeuvre unique. L'édifice fait partie des lieux patrimoniaux de la Chaudière-Appalaches.En outre,il est aussi inscrit au patrimoine culturel du Québec. 
Au verso des cartes et des signets, j'ai retenu une pensée d'un poète latin, auteur de l'Énéide. 
[ On se lasse de tout sauf de comprendre. ] Virgile 
 
Aquarelle 
Dimensions image 27,9 cm X 38,1 cm 
Montée sur carton avec passe-partout sans acide 
Disponible

Instant unique
À leur retour du sud au printemps, les oies blanches séjournent sur les battures ou dans les champs. Là, elles y trouvent en partie la nourriture nécessaire pour la phase suivante de leur voyage vers des aires de reproduction.. 
En moins de cent ans, la population a fait un bond démographique prodigieux. De 3000 au début du XXe siècle, on estime maintenant les effectifs autour du million d'individus.  
Pour survivre, des modifications notables ont été peaufinées. Des choix différents au niveau des habitats, des comportements nouveaux voire plus grégaires, des extensions en lien avec les régions visitées s'observent depuis la dernière décennie. 
Je termine ce partage avec une partie d'un poème de l'un de mes auteurs préférés, Guy de Maupassant. 
Les oies sauvages 
[ ... Voilà qu'à l'horizon s'élève une clameur; 
Elle approche, elle vient, c'est la tribu des oies. 
Ainsi qu'un trait lancé, toutes, le cou tendu, 
Allant toujours plus vite, en leur vol éperdu,  
Passent, fouettant le vent de leur aile sifflante. ] 
 © René Morin 2016 aucun droit de reproduction sans l'accord de l'auteur.
Collection privée Mme Hélène Barnabé, Berthier-sur-Mer   
Patience
Je devais être alors âgé de dix ans. Suite à plusieurs décennies, il m'est pourtant encore impossible d'oublier la toute première fois que j'ai croisé de près un grand héron bleu. Un hasard providentiel, un intérêt insatiable pour les ruisseaux, mon admiration pour la faune ailée m'ont mené à ce grand échassier. 
Il me faisait pitié. L'une de ses pattes était tenaillée cruellement par les mâchoires d'un piège pour les rats musqués. Après bien des précautions, je suis pourtant parvenu à le libérer. Son envol fut pour nous deux un instant profond de sérénité. 
Cet oiseau continue à m'éblouir. Ses poses silencieuses, ses approches raffinées, ses stratégies subtiles, ses coups d'éperon explosifs comblent les observateurs. Sa patience rassure ses prochaines proies; elle est devenue sa carte de visite. 
Pour terminer, je fais appel au fabuliste grec, Esope ( Vlle ou Vle s.av.J.C. ), personnage à demi légendaire avec sa fable Le Loup et le Héron. 
[ Un loup ayant avalé un os allait partout cherchant qui le débarrasserait de son mal. Il rencontra un héron, et lui demanda moyennant salaire d'enlever l'os. Alors le héron descendit sa tête dans le gosier du loup, retira l'os, puis réclama le salaire convenu.  
( Hé l'ami répondit le loup, ne te suffit-il pas d'avoir retiré ta tête saine et sauve de la gueule du loup, et te faut-il encore un salaire.) ] 
Cette fable montre que le plus grand service qu'on puisse attendre de la reconnaissance des méchants, c'est l'ingratitude et l'injustice. 
Originale Collection privée M. Marcel Côté, Montmagny  
Épreuves artistes limitées maintenant épuisées. 
© René Morin 2016 aucun droit de reproduction sans l'accord de l'auteur. 
Le temps des sucres  
Au Québec, ce fut longtemps une période fixée entre la mi-mars et la fin d'avril. Même si cet agenda est encore généralement valable, les acériculteurs de différentes régions constatent des changements significatifs à ce calendrier traditionnel. 
Les producteurs de l'Estrie et de la Montérégie observent que la récolte s'amorce ces dernières années plutôt vers la fin février. Le réchauffement de la planète en est la cause. Les climatologues affirment que pour chaque degré de réchauffement de la température moyenne, la saison débute quatre jours plus tôt. 
Ils ont aussi noté que les variables météorologiques ont des impacts évidents sur les volumes des récoltes. Les meilleurs conditions prévalent avec des températures au-dessus de 3 degrés Celsius le jour et sous le point de congélation la nuit. 
Je termine ce partage avec quelques vers d'un poème de M. Guy Rancourt. Né en Beauce, philosophe, poète, conteur, nouvelliste. Il se consacre à la création littéraire. 
Le temps des sucres est arrivé 
[ Le temps où le printemps nous réchauffe et revivifie ... 
Le temps où l'érablière frissonne et pétille ... 
Le temps où le festin de sucreries réjouit nos palais... 
Le soleil surplombe nos têtes 
Le printemps sonne le réveil et le dégel 
C'est la belle saison 
Le temps des sucres est arrivé. ] 
© René Morin 2016 aucun droit de reproduction sans l'accord de l'auteur.
Face aux trois bérets
Même au cours de l'hiver, les étapes pour la préparation des bateaux vont bon train. La saison du crabe des neiges s'amorce en avril. Celle du homard commence par ailleurs en mai. 
Envoie à l'eau! Bouette les trappes! Mets à bord! Autant d'expressions qui animent les échanges entre les pêcheurs.Et, ils espèrent tous du beau temps, des surfaces libres de glace, des vents favorables, des pêches miraculeuses. 
En mai, c'est également aux marinas de connaître des moments intenses, La saison de la préparation des bateaux pour la mise à l'eau prochaine est là. Des travaux, des vérifications, des réparations incontournables sont à faire. 
Apprêter les surfaces à peindre, dégager les ouvertures, cirer la ligne de flottaison, installer les équipements extérieurs sont indispensables. On peut encore y ajouter les mesures requises pour l'intérieur et celles pour le moteur. 
Beaudelaire est un colosse qui nous parle de la mer avec émotion, grâce et raffinement. Le partage que je vous propose est tiré de l'un de ses poèmes L'homme et la mer. 
[ Homme libre, toujours tu chériras la mer! 
La mer est ton miroir; tu contemples ton âme 
Dans le déroulement infini de sa lame, 
Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.] 
Collection privée Mme Valérie Gagné, Whitehorse, Yukon. 
© René Morin 2016 aucun droit de reproduction sans l'accord de l'auteur. 
Joyau du passé 
Il s'est écrit bien des phrases sur les maisons. Les unes péjoratives, méprisantes, voire un peu envieuses. À l'opposé, des propos élogieux, agréables, bien articulés émanent parfois des mêmes lieux. Chacun son aulne pour porter des jugements. 
Plusieurs sont convaincus que les histoires des vieilles demeures laissent des traces. Nos affinités avec celles-ci sont les résultats d'émotions, de passions anciennes. D'où l'expression communément entendue : " ces maisons ont une âme ". 
Elles agissent comme des mémoires accumulées. Les ramifications en sont subtiles, les textures intenses. C'est sans doute pourquoi, les gens expriment leur attachement à ces endroits qui furent habités par des ancêtres éloignés ou rapprochés. 
Ultimes recours, ils représentent nos territoires, nos abris, nos barricades, nos cocons rassurant, confortant nos besoins essentiels. Amours, amitiés, espoirs, souvenirs nous y ramènent. 
Je termine avec une citation de Fédor Dostoievsky considéré comme l'un des plus grands auteurs russes. Celle-ci est tirée de Nuits blanches, un roman d'amour intense. 
[ Je suis bien aussi avec les maisons. Quand je passe chacune d'elle accourt à ma rencontre, me regarde de toutes les fenêtres et me dit : "Bonjour! Comment vas-tu? Moi, grâce à Dieu, je me porte bien. Au mois de mai, on m'ajoute un étage." Ou encore. " Comment va la santé? Demain on me répare." Ou bien : " J'ai failli brûler. Dieu! Que j'ai eu peur." ] 
Originale Collection privée M. Hervé Robichaud, St-Aubert  
© René Morin 2016 aucun droit de reproduction sans l'accord de l'auteur. 
Le Pilier
Depuis 1843, le phare du Pilier-de-Pierre sert comme point d'aide à la navigation. Avec ceux de l'Ile Verte et de l'île Bicquette, ils figurent parmi les premiers à avoir été construits pour baliser cette zone du St-Laurent. 
À l'époque, les volumes des tonnages des navires permettaient encore d'emprunter le chenal sud lorsqu'ils transitaient à cette hauteur de l'estuaire. Ce tracé offrait aux capitaines l'occasion de réduire les milles marins et par conséquent les heures en mer. 
Les blocs de pierre ayant servi à la construction du phare provenaient de l'Ecosse. Taillés sur les lieux par des bagnards, ils furent ensuite exportés au Québec et utilisés par l'architecte écossais, Charles Atherton, maître d'oeuvre de cette construction.  
Au plus fort des travaux, une centaine de travailleurs collaborèrent activement à sa réalisation. 
À cette époque, le calcaire servait à une quantité de travaux. Tantôt comme matériau pour la sculpture à cause de sa friabilité. Tantôt comme roche à bâtir les constructions comme les phares, maisons, remises, granges, fours à pain, murets... 
Le dernier gardien à avoir eu feu et lieu au Pilier fut M. Antoine Bourgault. Il a mis fin à cette vie solitaire, à ce travail austère en 1960. Un système électronique fut installé pour continuer à assurer la sécurité de cette partie du Saint-Laurent. La Garde côtière canadienne est responsable de ce volet. 
Je termine avec une citation de l'écrivain, conférencier et philosophe britannique John Cowper Powys provenant de son roman Les sables de la mer où l'on est bercé par le rythme de la mer. 
[ Chaque vague était, en somme la mer en raccourci tandis q'elle courait à l'assaut des pentes de la plage comme pour repousser la frange des galets. ] 
Disponibles Épreuves artistes, lithos, cartes, signets. 
Voir productions offertes site artsduquai.com pour les coûts, les dimensions ou pour plus de détails téléphoner au 418 234-660. 
Originale Collection privée M. Michel Paquet, Piedmont 
Crédit photo Mme Annette Deschênes, St-Jean-Port-Joli 
© 2016 aucun droit de reproduction sans l'accord écrit de l'auteur.  
Mercis. Bonne semaine à tous. Salutations. 
© René Morin 2016 aucun droit de reproduction sans l'accord de l'auteur. 

Rivière Trois-Saumons 
Les eaux du bassin versant de la rivière Trois-Saumons proviennent de diverses origines. Plus précisément, des rivières, ruisseaux, lacs, marécages, marais et autres milieux humides situés sur les contreforts de l'Islet-Sud.  
Deux affluents naissent de ces plans d'eau. Ils fusionnent à la hauteur de Saint-Aubert et deviennent la rivière Trois-Saumons. 
La rivière qui dévale à l'est provient des écosystèmes localisés au sud de St-Damasse-de-l'Islet. Le lac Pointu, le ruisseau Creux, le ruisseau Lapointe en sont les émissaires. 
Du côté ouest, la rivière est alimentée par le lac Trois-Saumons. À certains endroits, la pente est plus importante d'où la présence de petits bassins au pied des cascades. 
Dès 1680, les premiers défricheurs ont choisi de s'établir à l'embouchure de la rivière Trois-Saumons. Jean-Nicolas Durand et Joseph Caron ont tenu feu et lieu à cet endroit. 
Pour répondre aux besoins immédiats, on profite de la dénivellation présente, on met en place un moulin alimenté par le débit de la rivière.Il figure à la liste officielle des moulins à eau du Québec. 
Actionné par un moteur hydraulique, il fut utilisé à différentes fins. Moudre les grains, scier les feuillus et les résineux, loger les gens font partie des mémoires de sa prospérité. 
Je termine ce texte avec une pensée qui a sans doute animé l'esprit de nos ancêtres. Wladimir Wolf Gozin en est l'auteur. Écrivain, peintre. il est aussi l'origine de quelques maximes. 
[ Vivre prudemment sans prendre de risques, c'est risquer de ne pas vivre.]  
Collection privée Mme Annette Dubé, L'Islet-sur-Mer 
© René Morin 2016 aucun droit de reproduction sans l'accord de l'auteur. 
Harmonie
On entend souvent dire que le cheval et le chien sont de bons amis de l'homme. Il y a même un aphorisme qui affirme que " le cheval est la plus belle conquête de l'homme." 
Ce dernier a commencé à le domestiquer 3000 av.J.C. Au Moyen-Orient et en Extrême-Orient, les nomades furent parmi les premiers à le faire. Ils s'en servaient pour parcourir de vastes territoires, pour transporter des marchandises, pour tirer des voitures, pour mener des guerres. Bref, c'était un compagnon incontournable. 
Lorsque les Maures ont envahi l'Europe, ils ont contribué du même coup à y introduire le cheval arabe. D'autres types de chevaux croisés par les tribus ont favorisé la diversification des races. 
Des observations ont été menées auprès des chevaux sauvages de l`île de Sable au sud-est de la Nouvelle-Écosse. Une population d'environ 500 individus habitent ces lieux. Ils vivent sous des conditions spéciales dues aux effets contrastés du courant du Labrador et du Gulf Stream. À part eux, l'espace est habité par une population humaine comptant au total 5 personnes. 
Les chevaux sauvages errent librement. Ils se regroupent en familles comprenant un étalon, des juments et des poulains. Le mâle veille jalousement sur le clan. Pour renforcer les liens entre eux, les équidés utilisent les contacts physiques : frottements, grattages, léchages, toilettages entre congénères. Leur langage de communication est basé sur une série de gestes, de postures, de mouvements et d'attitudes diverses. Les mouvements de tête, les géométries des oreilles indiquent les humeurs. Les émotions les plus fortes sont exprimés par les hennissements, morsures, coups de pied et bousculades.  
Je conclus ce partage avec une citation d'un romancier, dramaturge, poète, et traducteur italien contemporain. Cet auteur a le don de raconter la vie avec humanité et poésie. 
[ Chez-nous, il existe une histoire qui parle d'un cavalier qui ne sait pas faire de cheval et qui passe à travers champ. Un paysan lui demande où il va et l'autre lui crie dans sa course : demandez au cheval. ] Eric de Lucca Montedido. ] 
Collection privée M Germain Cloutier, L'Islet-sur-Mer 
©2016 aucun droit de reproduction sans l'accord écrit de l'auteur.
Fugitives Aquarelle réalisée en mars 2016 
La Bernache du Canada appartient à la famille des Anatidés. On l'appelle communément outarde. Dans le groupe des oies, elle domine les autres par sa taille et sa force. 
Au printemps, elles sont parmi les premiers oiseaux à émigrer vers le nord. À l'automne ce sont les derniers à quitter pour le sud. Les vols offrent des rituels rigoureux. Ainsi, les outardes communiquent inlassablement, adoptent des formations en V dans leurs va et vient.  
Ces oiseaux vivent en clans serrés et les parents contribuent aux développements des petits. Les couples se nouent pour la vie. À l'état sauvage, leur espérance de vie oscille entre 10 et 25 ans. 
Aujourd'hui, la population est en pleine explosion partout. Les transformations des habitats, les contrôles sévères de la chasse, les facultés d'adaptation remarquables expliquent en partie la situation. La population mondiale des outardes frôle les 6 millions d'individus, C'est une réussite vraiment unique un success story. 
Je conclus cette présentation avec un extrait du roman Requiem pour l'Est de l'écrivain Andréi Makine. D'origine russe, il vit en France. Les sélections, les distinctions, les récompenses couronnent ce romancier prestigieux. 
[ C'est en voyant dans le ciel ce vol d'oies sauvages que Nikolai se rendit compte que depuis quelques minutes déjà, l'adolescent n'écoutait plus. Les oiseaux se reflétaient dans le flux lisse de la rivière et Pavel suivait leur reflet qui semblait remonter le courant au milieu de longues feuilles de saules et de quelques barques échouées. Nikolai se tut et, en regardant dans la même direction que l'enfant, sourit : le glissement clair des ailes était plus beau que le vol lui-même, ] 
Disponible
© René Morin 2016 aucun droit de reproduction sans l'accord de l'auteur.
Printemps
Dissimulé au milieu des roseaux sur les berges de différents marais, il m'est arrivé souvent d'observer des bandes de canards noirs. Alors que les tons blafards dominent les premières heures de l'aurore, les blancs qui marquent les dessous de leurs ailes nous les signalent sans l'ombre d'un doute. 
L'introduction de malards dans les habitats des canards noirs a favorisé des accouplements entre les deux espèces. Il n'est donc pas rare d'identifier des hybrides parmi les portées. Ces derniers supplantent, remplacent alors les canetons indigènes. 
Le canard noir fait partie du groupe des barboteurs. Dans les milieux humides, il se nourrit de la biomasse des plantes aquatiques. Il a pris aussi l'habitude de voler vers les champs où l'on cultive des céréales. 
À l'arrière de leurs ailes, on remarque un miroir dont les chatoiements de couleurs sont uniques. Le bleu, le violet, l'ocre, le vert émettent des ondes sous les signes de la finesse, de la grâce, de l'harmonie. 
Guy de Maupassant nous a laissé des descriptions de la nature marquées par une maîtrise stylistique appréciée. Reconnu dès son vivant, il conserve toujours son renom prestigieux. Son réalisme, son souci des détails. ses tournures pittoresques le démarquent. Voici un extrait portant sur les bandes de canards. 
[ Rien ne m'émeut comme cette première clameur de vie q'on ne voit point et qui court dans l'air sombre si vite, si loin, avant qu'apparaisse à l'horizon la première clarté ... Il me semble à cette heure glaciale de l'aube, que ce cri fuyant emporté par les plumes d'une bête est un soupir de l'âme du monde.]  
Collection privée Mme Lise V. Ouellet, Isle-Verte  
© René Morin 2016 aucun droit de reproduction sans l'accord de l'auteur. 
Halte printanière
Originale : Rémi Clark, Berthier-sur-mer
Le bonheur se cultive...
Lumière printanière
Originale :  Mme Julie Gosselin Montmagy
Je ne suis pas seule...
Le temps qui fuit
Originale : Marcel Roy de Montmagny
Ballade en famille...
Bouleaux de printemps...
Retour du printemps
Originale : Me Mario Bilodeau,
Montmagny
À peine les sucres.....
Le Pilier de pierre - Saint-Jean-Port-Joli ...
Vous pouvez me rejoindre par téléphone au 418 234-7660 ou MAISON : 418-248-1660.
Été
Été
Apaisement 
Une épreuve artiste a été donnée en 2015 à la Fabrique de St-Jean-Port-Joli. Les historiens ont noté que la construction de l'église a débuté en 1771 et qu'elle fut terminée 10 ans plus tard. Ce fut donc le lieu de culte de mes ancêtres. Noël Morin le père de mon trisaïeul était déjà établi dans la paroisse à cette époque. 
Plusieurs maîtres ont participé à peaufiner son contenu pour réaliser un bien culturel de haute valeur. lls ont contribué et continuent encore aujourd'hui à assurer la pérennité de cette église des plus prestigieuse. 
Des noms célèbres comme les Levasseur, Renvoyzé, Baillargé, Dulongpré, Charron, Fournier, Bourgault et plusieurs autres ont particié à en faire une oeuvre unique. L'édifice fait partie des lieux patrimoniaux de la Chaudière-Appalaches.En outre,il est aussi inscrit au patrimoine culturel du Québec. 
Au verso des cartes et des signets, j'ai retenu une pensée d'un poète latin, auteur de l'Énéide. 
[ On se lasse de tout sauf de comprendre. ] Virgile 
 
Aquarelle 
Dimensions image 27,9 cm X 38,1 cm 
Montée sur carton avec passe-partout sans acide 
Disponible

Missiles ailés
Originale : Marcel Roy, Montmagny
Beauté éphémère
Originale : Mme Gisèle Lacasse et Daniel Cooper. Charny
Entre vents et marées 
Originale : M. Richard Ouellet
et Mme Liliane Pelletier, St-Aubert 
D'hier à demain 
Originale : Mme Andréanne Laliberté, Jean-Pierre Chassé St-J.-Port-Joli
Régates des piliers
Originale : André Gubbay de St-Jean-Port-Joli
Moment de bonheur
Disponible
Fraîcheur d'été
Disponible
Opulence florale 
Disponible
Coquelicots
Originale : Mme Marie-Claire Desrosiers,
Saint-Jean-Port-Joli
Glissement d'ailes 
Originale : Patrick Hwang de Toronto
La maison de l'inspiration 
Atelier de M. Jean-Paul Riopelle. Isle-aux-Oies.
Originale : Mme Sabrina Lecren,
Nouméa, Nouvelle-Calédonie.
Chalet d'été.....

L'été au moulin...
L'été en fleur.....

L'été à la ferme.....

Couleurs d'été .....

Bouleaux d'été...
Entre Matane et Baton-Rouge...
Vous pouvez me rejoindre par téléphone au 418 234-7660 ou MAISON : 418-248-1660.
Automne
Automne
Apaisement 
Une épreuve artiste a été donnée en 2015 à la Fabrique de St-Jean-Port-Joli. Les historiens ont noté que la construction de l'église a débuté en 1771 et qu'elle fut terminée 10 ans plus tard. Ce fut donc le lieu de culte de mes ancêtres. Noël Morin le père de mon trisaïeul était déjà établi dans la paroisse à cette époque. 
Plusieurs maîtres ont participé à peaufiner son contenu pour réaliser un bien culturel de haute valeur. lls ont contribué et continuent encore aujourd'hui à assurer la pérennité de cette église des plus prestigieuse. 
Des noms célèbres comme les Levasseur, Renvoyzé, Baillargé, Dulongpré, Charron, Fournier, Bourgault et plusieurs autres ont particié à en faire une oeuvre unique. L'édifice fait partie des lieux patrimoniaux de la Chaudière-Appalaches.En outre,il est aussi inscrit au patrimoine culturel du Québec. 
Au verso des cartes et des signets, j'ai retenu une pensée d'un poète latin, auteur de l'Énéide. 
[ On se lasse de tout sauf de comprendre. ] Virgile 
 
Aquarelle 
Dimensions image 27,9 cm X 38,1 cm 
Montée sur carton avec passe-partout sans acide 
Disponible

Repos et toilettage 
Originale : Mme Johanne O’Connor, Lotbinière   
Échappée de lumière
Originale : Mme Michelle Labrie,
Portneuf
Sérénité d’automne 
Originale : Serge et Clémence Cantin, Brossard
Pérégrination
Originale : Joël Gagnon
de St-Georges 
Retour infini
Originale :  M. Clermont Guay,
Saint-Jean-Port-Joli 
Vélo d'automne
Grange d'automne
Bouleaux d'automne...
Pour faire la lumière...
Vous pouvez me rejoindre par téléphone au 418 234-7660 ou MAISON : 418-248-1660.
Hiver
Hiver
Apaisement 
Une épreuve artiste a été donnée en 2015 à la Fabrique de St-Jean-Port-Joli. Les historiens ont noté que la construction de l'église a débuté en 1771 et qu'elle fut terminée 10 ans plus tard. Ce fut donc le lieu de culte de mes ancêtres. Noël Morin le père de mon trisaïeul était déjà établi dans la paroisse à cette époque. 
Plusieurs maîtres ont participé à peaufiner son contenu pour réaliser un bien culturel de haute valeur. lls ont contribué et continuent encore aujourd'hui à assurer la pérennité de cette église des plus prestigieuse. 
Des noms célèbres comme les Levasseur, Renvoyzé, Baillargé, Dulongpré, Charron, Fournier, Bourgault et plusieurs autres ont particié à en faire une oeuvre unique. L'édifice fait partie des lieux patrimoniaux de la Chaudière-Appalaches.En outre,il est aussi inscrit au patrimoine culturel du Québec. 
Au verso des cartes et des signets, j'ai retenu une pensée d'un poète latin, auteur de l'Énéide. 
[ On se lasse de tout sauf de comprendre. ] Virgile 
 
Aquarelle 
Dimensions image 27,9 cm X 38,1 cm 
Montée sur carton avec passe-partout sans acide 
Disponible

Clarté
Durant la saison estivale, les harfangs des neiges habitent les régions arctiques où ils se reproduisent.Ce sont d'excellents chasseurs qui d'un coup de patte parviennent à neutraliser leurs proies. Sous leurs allures débonnaires, ces patriarches nordiques font preuve d'une vigilance exceptionnelle. 
En Arctique, la population des chouettes blanches est en corrélation étroite avec celle des lemmings. Quand les rongeurs atteignent leur apogée démographique. ces souris de la toundra se comptent par millions. Les harfangs connaissent par ricochet des effectifs importants. 
Toutefois,les prélèvements des prédateurs, les famines, les maladies finissent par saper les populations de proies. Les rapaces se rabattent sur d'autres espèces comme les lagopèdes et les bruants, les lièvres et les souris, les oies et les canards, les corneilles et les corbeaux et ils partent même à la recherche de poissons échoués sur les plages. 
Au verso des cartes et signets, j'ai retenu une citation d'un producteur et parolier québécois surtout connu pour ses contributions dans des comédies musicales. 
[ ... des champs de blé qui prennent la pose quand vient l'été et se métamorphosent en océan gelé quand revient l'hiver. ] Luc Plamondon 
 
Aquarelle 
Dimensions 27,9 cm X 38,1 cm 
Collection privée M. Marcel Côté, Montmagny 

Villégiature 
Le propriétaire de cette aquarelle a proposé de l'immortaliser sous le nom de Villégiature. Ce choix est pertinent puisque durant la saison hivernale, les bateaux sont en repos non loin de la mer. 
C'est par un bel-après-midi de Février, à l'occasion de l'une des Fêtes d'hiver à St-Jean-Port-Joli, que l'idée de cette peinture a germé. Les couleurs présentes alors étaient d’une qualité rarissime et les ombres sur la neige formaient des réseaux aux trames inouies. 
Au verso des cartes et des signets, j'ai choisi une pensée de James Dean en lien avec la mer, la voile et la vie en général. 
[ Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles. ]  
Cet acteur américain est décédé aux prémices de sa gloire. Un César lui a été remis à titre posthume pour son interprétation dans le film La Fureur de vivre.  
Vous pouvez me suivre sur ma page Facebook 
 
 Aquarelle 
27,9 cm X 38,1 cm 
Collection privée M. André Gubbay, St-Jean-Por-Joli
 
Le petit rang
Cette peinture fut achevée au cours de la semaine entre le Salon du cadeau à St-Jean-Port-Joli et celui de Montmagny à l'automne 2015. 
Les récits sur l'hiver du romancier Andréi Makine me revenaient souvent à la mémoire un peu à la manière des albums photos qui nous rappellent nos souvenirs les plus chers. 
L'ambiance s'inspire de ces descriptions dont les tons varient entre le réalisme et la poésie. Son roman, Le Lieutenant français foisonne de scènes savoureuses et impressionne souvent par ses descriptions. 
C'est une partie de ces heures de lecture que je désirais partager.Au verso des cartes 8,5 cm X 5 cm, j'ai retenu une pensée de Confucius. 
[ Le silence est un ami qui ne trahit jamais. ] 
 
Aquarelle 
Dimensions 27,9 cm X 38,1 cm 
Disponible 

Randonnée hivernale
Dame Nature produit souvent des résultats étonnants.La composition de ce tableau a été réalisée lors de l'un de ces contextes.La vie nous propose alors de s'arrêter.  
Pour un moment nos réoccupations immédiates disparaissent. C'est un peu comme si elles devenaient moins lourdes.Les êtres et les choses s'illuminent, se magnifient. 
C'était donc un rendez-vous réussi avec la séduction, un éternel instant de beauté.Il ne restait plus qu'à regarder, écouter et se taire pour goûterpleinement ce contexte unique. 
À l'endos des cartes et des signets, j'ai choisi une pensée de Benjamin Disraeli.C'est un auteur britannique. Il fut deux fois premier ministre du Royaume-Uni.  
[La vie est trop courte pour être petite.]  

Aquarelle  
Dimensions 27,9 cm X 38,1 cm Collection privée 
Mme Diane Gendron 
M. Norbert Morin Député Côte-Du-Sud 
 
Après-midi d'hiver
Nos randonnées peu importe les saisons ou les formes, nous réservent souvent des surprises dont les raretés et les charmes sont indubitables. Les empreintes de ces riches souvenirs s'accumulent au fil du temps.Sans les solliciter,elles se rappellent à nous de manière aléatoire et transforment ainsi nos attitudes, nos pensées.  
Se pourrait-il que des valeurs comme le respect du milieu, la sauvegarde des espèces n'y soient pas étrangères et puissent y prendre leurs racines... Pour la plupart d'entre nous,transmettre aux suivants un monde à tout le moins viable représente un leitmotiv prioritaire. 
En outre, ces tête à tête avec la nature sont pour plusieurs des moments privilégiés de concentration, de détente, de méditation et de réflexion. Bref, ce sont autant d'occasions de gratitude pour refaire le plein de nature. 
Une pensée apparaît au verso des cartes et signets. C'est un proverbe africain plutôt laconique mais vrai. 
[ Ne crois pas que les étoiles sont mortes parce que le ciel est caché par les nuages. ] 
Aquarelle 
Dimensions 27.9 cm C 38,1 cm 
Disponible 

Escapade hivernale
Nos randonnées peu importe les saisons ou les formes, nous réservent souvent des surprises dont les raretés et les charmes sont indubitables. Les empreintes de ces riches souvenirs s'accumulent au fil du temps. Sans les solliciter,elles se rappellent à nous de manière aléatoire et transforment ainsi nos attitudes, nos pensées. 
Se pourrait-il que des valeurs comme le respect du milieu, la sauvegarde des espèces n'y soient pas étrangères et puissent y prendre leurs racines... Pour la plupart d'entre nous,transmettre aux suivants un monde à tout le moins viable représente un leitmotiv prioritaire. 
En outre, ces tête à tête avec la nature sont pour plusieurs des moments privilégiés de concentration, de détente, de méditation et de réflexion. Bref, ce sont autant d'occasions de gratitude pour refaire le plein de nature. 
Une pensée apparaît au verso des cartes et signets. C'est un proverbe africain plutôt laconique mais vrai. [ Ne crois pas que les étoiles sont mortes parce que le ciel est caché par les nuages. ] 
 
Aquarelle 
Dimensions 27.9 cm C 38,1 cm 
Suzanne Caron et Réjean Lizotte de L'Islet-sur-Mer 

Sentier de Neige
En Chaudière-Appalaches, des entreprises et des particuliers offrent des excursions en traîneau de chien. Certaines randonnées sont ardues et d'autres sont des sorties relativement faciles selon les désirs de chacun.Les récits colorés décrivant ces équipées m'ont toujours fasciné. 
L'aventure,la nature sauvage ont sans contredit maintes fois nourri l’imaginaire de bien des écrivainsl. Elles ont su susciter les intérêts d’une foule de lecteurs. Le roman L'Appel de la forêt de Jack London en est un exemple particulièrement marquant. Il raconte avec émotion la vie quotidienne de ces équipages luttant contre des températures froides d’une intensité incroyable atteignant des minima de – 50 degrés et parfois encore plus.. 
Lors de la réalisation de ce tableau, c'est ce genre de texte qui m’habitait. 
Au verso des cartes et signets, j'ai choisi une pensée d'un écrivain-philosophe italien du XXe siècle. La sensibilité, l'humanité et la bonté émanent de ces romans et nouvelles.  
[ L'humain va jusqu'où va l'amour, il n'a d'autres limites que celles que nous lui donnons. ] 
Italo Calvino, La Journée d'un scrutateur.  

Aquarelle. 
Montage sur carton et passe-partout sans acide contenue dans un sac de plastique 
Dimensions15.5 cm X 35,25 cm 
Montage sur carton et passe-partout sans acide
Disponible 

Moulin Trois-Saumons
Réalisée à la Vigie lors du Salon du Cadeau de Terra Terre à St-Jean-Port-Joli le 6 décembre 2015. 
L'endroit représenté est particulièrement fascinant et en lien avec l'histoire locale. C'est un site souvent photographié par les amateurs de tout lieu. Cette construction a connu différentes occupations au fil de l’histoire. Elle fut utilisée par les frères Harrower (origine écossaise) comme distillerie et servait à la fabrication du soctch. Par la suite, est devenue tour à tour une meunerie et une scierie. Des noms de famille comme les Couillard. les Caron et les Hudon y sont souvent reliés 
Au verso des cartes et des signets, on retrouve une pensée sublime du philosophe et mathématicien Nicolas de Condorcet.  
" La vérité appartient à ceux qui la cherchent et non à ceux qui prétendent la détenir. " 
 
Format 27.9 cm X 38.1 cm Sans cadre 
Montée sur carton et passe-partout sans acide 
Collection privée Mme. Yvette Gosselin, Montmagny

Promenade
Tout comme les autres saisons, l'hiver nous offre des scènes d'une beauté incontestable. Par exemple, le vent et la neige qui s'unissent pour réaliser des figures fantasmagoriques. 
Ou les verglas qui habillent à perte de vue tout ce qui'ils touchent et se trouvent sur leurs chemins. Ils les recouvrent de manteaux opalescents et d'écharpes cristallines qui donnent naissances à des vues indescriptibles. 
Les lumières et les ombres ne sont pas en reste. Elles se conjuguent pour ajouter des looks et des teintes surprenants.Les troncs des bouleaux deviennent autant de kaléidoscopes où s'éclatent les ocres,les bleus, les verts,les violets jusque là restés latents. 
Au verso des cartes et des signets, j'ai réservé une pensée d'un poète et philosophe grec 480 Av. J.C.Il s'est servi des personnages et événements de la mythologie pour parler librement de ceux de son époque. 
[ Parle si tu as des mots plus forts que le silence ou garde le silence.] 
Euripide 
 
Aquarelle 
Dimensions 27,9 cm X 38,1 cm 
Disponible 

Sous les flocons
Aussi loin que je puisse me souvenir, je me rappelle d'avoir été attiré par la littérature, la musique, la peinture. Dès l'enfance, le milieu familial, la parenté m'ont transmis avec patience, avec douceur des valeurs permanentes propres aux arts. 
Au cours des hivers de cette époque, ils nous arrivaient de se déplacer en famille pour rendre visite aux grands-parents du côté maternel.Les journées ensoleillées, plus douces étaient alors des conditions requises pour pouvoir conclure ces périples agréablement. 
Cette maison représentait un lieu privilégié, un sanctuaire d'où émanaient des valeurs indélébiles. Les gens qui l'habitaient, les voisins qui l'entouraient s'y rassemblaient, égayaient les murs et son âme. 
On sortait alors des instruments de musique ( accordéons, harmonicas, violons, guitares ), on tapait du pied, on chantait des airs à la mode, on récitait des poèmes, on racontait des légendes... Bref, on y vivait des moments uniques, intenses qui occupent encore ma mémoire. 
Ces réminiscences me ramènent au récitatif dans le préambule Les Vieux Pianos de Claude Léveillée. 
[ Y a pas tellement longtemps, vous vous rappelez au temps du guignol, de la dentelle, on se saoulait l'dedans de pathétique. Ah! c'était la belle époque ...¨]
Disponible
Recueillement
L'oratoire publique sainte-Anne, à l'Est de la paroisse de St-Jean-Port-Joli, fut construite sur son site actuel en 1844. Par la suite, elle fut rénovée en 1890 et en 1910, suite aux initiatives de Mme Athala Bourgault, épouse de M. Arthur Caron.  
Son architecture originale est redevable à M. Charles Bernier lequel habitait dans son voisinage. L'autel fut fabriqué par des artisans locaux, le tabernacle par M .François Lemieux et le tombeau par M. Jean-Baptiste Legros. 
Une grande statue de la Vierge, de nombreuses statuettes, une statue de St-Joseph, oeuvre de M. Médard Bourgault, une statuette de Notre-Dame du Rosaire provenant de M. Joseph et M. Jean-Marie Gagnon font également partie de son ameublement. 
À l'origine cette construction servait lors des processions de la Fête-Dieu. Depuis le 26 Juillet 1919, on y souligne la fête de Ste-Anne en y célébrant une messe.  
Je conclus en citant des propos du regretté Martin Luther King, Militant engagé passionnément pour la défense des droits civiques, pour la paix, pour la lutte contre la pauvreté. Le prix Nobel de la paix lui fut remis en 1964. Il est mort assassiné le 4 Avril 1968 à Memphis Tennessee 
[ I have a dream. Avoir la foi, c'est monter la première marche même quand on ne voit pas tout l'escalier. ]
Disponible
Moment princier
Comme un jongleur imprévisible, l'hiver joue avec les extrêmes. Dans ces moments de froidure intense, tout ce qu'il croise sur sa trajectoire doit encaisser les contrecoups de son passage aléatoire. 
De surcroît, les vents polaires ajoutent du mordant aux impacts déjà austères. Les - 40 C voire -50 C sont aux limites des conditions de survie. Les vivants connaissent alors des moments difficiles. 
Les humains n'y échappent pas. Le froid festonne les moustaches de cristaux, rétrécit les paupières en de minces filets, bleuit les extrémités non protégées. La faune hivernante doit trouver rapidement des moyens pour se protéger en adoptant des modes de vie qui pourront assurer la pérennité d'une majorité d'individus. Même nos arbres, nos constructions craquent, gémissent sous les assauts extrêmes et répétés de nos hivers boréals. Le froid parvient également à entailler le roc. Puis sans plus de cérémonie, les températures changent au fil des semaines qui passent. La douceur, la chaleur, la lumière nous reviennent. C'est un moment de répit, un temps de rencontres chaleureuses où l'on oublie le pire pour le remplacer par le meilleur. 
Je termine ce texte avec une pensée de Fedor Dostoievski. 
[ Il est des instants où le temps s'arrête soudain et le présent devient éternité. ]
Aquarelle 
Dimensions 27,9 cm x 38,1 cm 
disponible
Au coeur de l'hiver
Au milieu de l'hiver, les hardes de chevreuils connaissent parfois des moments difficiles. Vents, froids, verglas, bordées de neige, pénuries de nourriture se conjuguent et font partie des défis à relever. 
Ils habitent alors des coins protégés des vents, un peu plus riches en alimentation que l'on désigne sous le nom de ravages. Si la harde est trop nombreuse, la pitance disparaît rapidement, les taux de mortalité augmentent. 
Les faibles, les faons, les sujets âgés plus vulnérables figurent parmi les victimes. Les plus forts après avoir trouver les moyens pour survivre et à la condition d'avoir beaucoup de chance assureront la survie de l'espèce. Ainsi va la vie. 
Si l'on se réfère à des suivis compilés par des biologistes américains de la Pennsylvanie, on doit admettre que la loi de la sélection naturelle fonctionne bien. Ils affirment que pour leur état la population actuelle de cervidés est 40 fois plus importante qu'il y a 100 ans. C'est pour le moins assez étonnant... 
Je termine le tout avec une pensée de Dostoievski. 
[ Vivre sans espoir, c'est cesser de vivre.] 
Aquarelle 
Dimensions 27,9 cm X 38,1 cm 
Collection privée Me Jean Roy, St-Jérome
Vacances d'hiver
La semaine de relâche comme on la connaît au Québec est une formule d'origine européenne. En France, ce congé est connu sous l'appellation vacances printanières. 
Le concept fut appliqué ici la première fois par le monde scolaire en 1979. M. Fernand Paradis,alors directeur de la Commission scolaire de Québec, en est le fondateur. 
Aujourd'hui, c'est un moment de répit attendu, apprécié. Lorsque la météo nous offre de belles journées, cette période devient une étape vivifiante, un moment inoubliable, un filon de souvenirs impérissables. 
Pour les centres de ski et de plein air, les impacts sont indéniables. On observe aussi des occupations plus importantes dans les cinémas, bibliothèques, musées. En outre, c'est une période faste pour les déplacements vers le Sud. 
M. Fernand Paradis, le père de ces vacances hivernales, suggérait à tous les bénéficiaires de profiter de ce moment pour s'aérer l'esprit. [ ... Sortez dehors s'il fait beau! On a besoin de prendre l'air pour recharger les batteries ] . Pourvu que Dame Nature entende le message. 
Vacances d'hiver 
Aquarelle 
Février 2016 
Dimensions 27,0 cm X 38,1 cm 

Le temps de quelques pas
Un de mes oncles maîtrisait bien l'art de raconter des événements qui alimentaient nos imaginaires juvéniles. Cette aquarelle s'inspire de l'une de ces chroniques informelles. Rien n'est immuable. Humains, familles, civilisations, populations villages, maisons... Tout gravite dans l'orbite de l'éphémère qui domine tout. Le thème du récit auquel je me réfère décrivait un village de la région où la prospérité, le dynamisme dominaient le quotidien.Épidémies, crises économiques, mauvaises récoltes, températures exécrables érodèrent furtivement les volontés. Évidemment les effectifs diminuèrent un peu comme neige au soleil. Plusieurs abandonnèrent le village. Les uns s'expatrièrent aux USA, d'autres prirent la direction des grandes villes. Aujourd'hui, les neiges continuent à blanchir les traces de ce passé comme pour purifier les vestiges déjà pour la plupart oubliés. La lumière glacée afflue encore aveuglement sur ces espaces abandonnés. Une réflexion de la romancière biélorusse, Svetlana Alexievitch, prix Nobel de la littérature en 2015, nous ramènent à ces histoires enfouies au plus profond de nos mémoires. 
[ Quand je marche dans la rue et que je surprends des mots, des phrases, des exclamations, je me dis toujours : combien de romans disparaissent sans laisser de traces! Qui disparaissent dans le temps. Dans les ténèbres. ]  
Aquarelle 
Dimensions Originale 27,9 cm X 38,1 cm
Séduction
Depuis des millions d'années, les canidés et les gallinacés se connaissent bien et réagissent comme prédateurs ou proies. Des réflexes innés, d'autres acquis renforcent leurs réactions assurant ainsi à ces deux familles de meilleures chances de survie. Les épagneuls sont des chiens d'arrêt qui excellent autant en forêts que dans les marais. Ils dépistent le gibier grâce à leur odorat exceptionnel. L'objectif ultime de leur travail consiste à maintenir la proie en place. Face à ces redoutables prédateurs, les gélinottes huppées ont peu de temps pour réagir. Profiter des broussailles, s'envoler dans un tintamarre d'ailes, semer la confusion, fuir en rase motte représentent des stratégies bien connues. Au fil des saisons, des suivis sur les prélèvements de perdrix provenant de la Réserve Faunique de Portneuf fournissent des données utiles à la gestion de cette espèce. 
Ainsi, elles confirment que les perdreaux sont les sujets les plus récoltés. Ils sont de 2 à 5 fois plus élevés que les adultes variant selon les rigueurs des printemps ou des étés. Charles Darwin par ses travaux sur l'évolution des espèces a révolutionné la biologie. Voici l'une de ces conclusions. 
[ Les espèces qui survivent ne sont pas les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements. ] 
Aquarelle 
Dimensions 27,9 cm X 38,1cm 
Collection privée M. Henri Caron Cap-St-Ignace
Parallèle à l'hiver.....
En attendant...
Un pont entre les saison.....
Bouleaux d'hiver...
Vous pouvez me rejoindre par téléphone au 418 234-7660 ou MAISON : 418-248-1660.
Nouveautés 2017...
Nouveautés 2017...
Vacance nautique...
Au gré des vents...
Quiétude
Rêve de silence
Opulence printanière
Du 1er Novembre au 30 Avril  
Atelier, 46 Ave Joncas Montmagny  
Du 1er Mai au 31 Octobre
Sur différents sites de Montmagny, l'Islet, Saint-Jean-Port-Joli et plusieurs autres
Vous pouvez me rejoindre par téléphone au 418 234-7660 ou MAISON : 418-248-1660.